MUSÉE D'ART DE NANTES

accueil

Un accrochage renouvelé

Pour permettre aux visiteurs de profiter de la richesse des collections, le musée modifie régulièrement son accrochage. En effet sur plus de 13000 œuvres, environ 900 sont présentées. Ce renouvellement propose également à des artistes contemporains d'investir des espaces mis à leur disposition.

Potager sur le parvis du musée

La vitrine, espace d'exposition emblématique placé sur le parvis du musée, signale dès l'entrée l'importance de l'art contemporain pour le Musée d'arts. Le musée commande à de jeunes artistes des œuvres réalisées spécifiquement pour cet espace vitré, à mi-chemin du musée et de la rue.

Pour la réouverture, Dominique Blais avait été le premier invité à imaginer une installation autour de la lumière et de la couleur avec le Spectre de la lumière. C'est désormais au tour de Laurent Tixador d'investir la vitrine avec Potager, une installation directement inspirée de la culture aquaponique. Une œuvre vivante, qui évoluera au fil des saisons...

The Waves dans la Chapelle de l'Oratoire

Partie intégrante du parcours muséographique, la Chapelle accueille des installations et des vidéos issues de la collection d'art contemporain du Musée d'arts qui viennent dialoguer avec ce majestueux espace baroque.

Après Nantes Triptych de Bill Viola place à The Waves de Thierry Kuntzel, autre artiste majeure de l'art vidéo. Une œuvre immersive qui interagit avec le spectateur en lui permettant d'accélérer ou de ralentir le flux des vagues, au gré de ses déplacements face à l'écran.

Une histoire sensible des couleurs : le blanc en salle 25 du Palais

Riche d'une collection allant du 13e siècle à l'art contemporain, le musée a choisi de faire dialoguer les époques. Il propose ainsi au public des surprises anachroniques tout au long du parcours ou des accrochages thématiques au détour d'une salle.

Après la présentation d'une sélection d’œuvres provenant du Fonds de dotation Jean-Jacques Lebel, une vingtaine de peintures, sculptures et dessins du 19e au 21e siècles issus des collections sont explorées à travers le prisme de la couleur blanche. On y trouve, parmi d'autres, des œuvres de Paul Delaroche, Martin Barré ou encore, Jean Arp ou Christopher Wool.

 

À ne pas manquer !

Dans la vitrine de la rue Gambetta, la Flea Market Lady de Duane Hanson a cédé sa place aux nus grecs de Giulio Paolini !

< Actualités
Haut de page