MUSÉE D'ART DE NANTES

Le Musée d'arts de Nantes : l'épopée d'un projet, 2009-2017

L’extension et la rénovation du Musée d’arts de Nantes ont réuni depuis 2011 les efforts de très nombreux intervenants, spécialistes d’une multitude de domaines différents, avec un but commun : la concrétisation d’un projet culturel à destination des visiteurs d’ici ou d’ailleurs.

Cette exposition vous présente quelques-uns des enjeux de conception architecturale et muséographique de cet ambitieux projet, à travers de nombreuses maquettes, dessins et documents photographiques. Elle donne notamment un aperçu des moyens qui ont été mis en œuvre pendant la réalisation des travaux et révèle les complexités et les enjeux du chantier du Musée d’arts.

 

Présentation de l'exposition par les architectes de Stanton Williams

L’agence maintient une étroite relation entre la réflexion théorique architecturale et l’acte de construire. Pour Stanton Williams, l’architecture n’est pas une discipline autonome, exclusivement théorique séparée de sa réalité physique et culturelle. La conception architecturale est intimement liée au processus de la construction. Ce processus peut lui même informer la réflexion théorique et conceptuelle de la création architecturale.

L’intérêt qu’à l’agence dans la phénoménologie s’exprime dans la volonté de créer une architecture qui a pour vocation de connecter les usagers avec leur environnement à travers la minutieuse manipulation des qualités sensuelles de l’espace, de la lumière et des matériaux. Le choix de matériaux naturels, la mise en valeur de leur riche texture à travers la lumière naturelle ainsi que leur propriété à acquérir une patine à travers l’usage et le temps, permet de produire une architecture qui engage les sens.

La conception architecturale commence avec une esquisse, des maquettes d’études, quelques bouts de cartons coupés, assemblés, tenus par des épingles, ils sont reconfigurés, pliés, assemblés. Ici, la main est directement liée à la pensée, elle la précède. Parfois une erreur apparaît, deux esquisses se superposent créant une composition unique, une maquette de carton s’écroule et crée un arrangement spatial inattendu. Ces accidents font partie du processus créatif. Ce travail physique et intellectuel permet de révéler le potentiel caché et unique de chaque projet.

 

Les architectes

Stanton Williams est une agence d’architecture située à Londres. Le studio se concentre sur une variété de projets d’architecture à la fois ambitieux et complexes, sur des projets d’aménagements urbains, des espaces publics, de muséographie et d’aménagements intérieurs. On lui a attribué plus de 90 prix internationaux et régionaux, y compris le prestigieux RIBA Stirling prize pour le laboratoire de recherche Sainsbury de Cambridge.

Le cabinet a développé son portefeuille de projets à partir d’un intérêt initialement accordé aux projets de musées et de galeries. Celui-ci a étendu son éventail de projets, qui tous démontrent la priorité qu’attache l’agence à mettre la perception de l’espace, de la lumière et des matériaux par l’usager au cœur de ses préoccupations, et créant ainsi des lieux qui respectent de manière sensible le contexte culturel, social et physique.

Des exemples de projets achevés comprennent: Le Campus UAL pour Central Saint Martins à King’s Cross, le centre de Hockey et de Tennis de London 2012 Lee Valley et la place de King’s Cross. Le cabinet a achevé plus de 75 expositions et galeries dans des institutions telles que le British Museum, le Musée Victoria & Albert et le Grand Palais. Les projets en cours comprennent : le nouveau musée de Londres et le projet “Open House” du Royal Opera House, les logements pour les travailleurs clé et la Judge Business School de l’université de Cambridge, un nouveau centre de recherche pour le Great Ormond Street Hospital et un établissement d’enseignement pour l’University College London’s East Campus au Parc Olympique Queen Elizabeth.

< Expositions
Haut de page