MUSÉE D'ART DE NANTES

accueil

Le Pérugin

(Città della Pieve, 1448 ? – Fontignano, 1523)
 

David et Isaïe

Sans date, huile anciennement sur bois transposée sur toile, diamètre: 127 cm.

perugin_118_rmn_web.jpg
Domaine public - © Gérard Blot/RMN

 

Ces deux œuvres de format circulaire, appelées tondi, représentent les prophètes David et Isaïe. Ils transmettent leurs paroles aux fidèles par le biais de phylactères enroulés autour d'eux qui épousent la courbe du cadre. Les inscriptions sont des extraits en latin des psaumes et Livre retranscrits dans l'Ancien testament de la Bible. Sur le phylactère tenu par David il est écrit « Seigneur qu'il est puissant ton nom par toute la terre » (Psaumes VIII, 2 et 10) et sur celui d'Isaïe « Le ciel est mon trône, et la terre l'escabeau de mes pieds » (Isaïe, 66, 1).

Seuls sur un fond neutre bleuté, les prophètes sont en position assise, mais leurs corps ne reposent sur rien. Ils regardent vers le bas. La gestuelle explicite : index tendu, main ouverte paume vers le ciel, induit un dialogue avec d'autres personnages que l'on ne voit pas ici. En effet, ces deux tondi appartenaient à un grand retable, entièrement démonté et dispersé en 1591. Il était composé de 15 éléments, exécutés en Italie à la fin du 15e siècle par le peintre Pietro Vannucci di Cristoforo dit Le Pérugin, en réponse à une commande des frères Bénédictins pour la basilique Saint-Pierre de Pérouse.

Dans son intégralité, il constituait un exemple majeur de l'art religieux italien de cette période. La précision et la finesse du trait, l'extrême délicatesse et la grâce qui émanent des personnages, les drapés volumineux et les couleurs vives en font une œuvre annonciatrice du style classique. Un style repris par tous les artistes italiens de la génération suivante, et tout particulièrement par le célèbre élève du Pérugin, Raffaello Sanzio dit Raphaël.

< L'art ancien
Haut de page