MUSÉE D'ART DE NANTES

accueil

Un musée historiquement tourné vers l’art de son temps

Le musée des beaux-arts a été créé en 1801 par Napoléon Bonaparte, en même temps que 14 autres musées en France. Il a bénéficié d’une dotation d’une quarantaine de tableaux de l’État provenant des réserves du Museum Central (l’actuel musée du Louvre), ce qui a permis de constituer le premier fonds des collections du musée.

 

Un enrichissement continu des collections

Ce premier fonds d’œuvres est enrichi en 1810 par l’acquisition de 1 155 tableaux, 64 sculptures et 10 000 estampes provenant de la collection du diplomate nantais François Cacault. Cet achat effectué par la ville donne ainsi au musée toute sa richesse et son ampleur. Dispersées dans les bureaux de la mairie, de la préfecture, du tribunal civil et dans les églises de la ville pendant 25 ans, il faut attendre 1830 pour que ces œuvres soient présentées au public à l'étage de l'ancienne Halle aux toiles, rue du Calvaire.

Simultanément, la Ville de Nantes ne cesse d'enrichir les collections, en achetant tout particulièrement des œuvres d'artistes vivants (Delacroix, Ingres, Courbet…). Ces achats et différentes donations rendent rapidement cet espace trop exigu et inadapté.

 

Un musée à la hauteur de la diversité de la collection

En 1891, la ville décide de construire un édifice pour conserver et présenter la collection dans les meilleures conditions. Les travaux peuvent ainsi démarrer deux ans plus tard sur les plans de l’architecte nantais Clément-Marie Josso. Inauguré en 1900, le Palais des beaux-arts s’inscrit au cœur de la ville, entre la Cathédrale, le château des Ducs de Bretagne et le Jardin des Plantes. La verrière coiffant le Patio, la façade extérieure du musée et son escalier monumental sont protégés au titre des monuments historiques.

Depuis 1900, les collections ont continué de s'enrichir considérablement avec des chefs-d’œuvre, comme Les Nymphéas de Claude Monet, Le Phare d'Antibes de Paul Signac, Le Port du Havre de Raoul Dufy... L'ouverture d'esprit du musée et sa curiosité à l'égard de l'art de son temps permettent d'offrir au visiteur un large panorama de la création du 20e siècle.

 

Création d’un musée du 21ᵉ siècle

Souffrant d'un manque de surfaces d’exposition et d’outils nécessaires à un établissement moderne (auditorium, salles pédagogiques), un important projet de restauration et d'extension du musée des beaux-arts est confié en 2009 au cabinet d'architectes britannique Stanton Williams. Six années de fermeture permettent de transformer le Musée des beaux-arts en un Musée d’arts ouvert sur la ville, moderne et accueillant. Ce nouvel écrin mariant l’architecture d’hier et d’aujourd’hui reflète véritablement les collections du musée où passé et présent dialoguent subtilement au fil des galeries. Il offre désormais 30 % de surface d’exposition supplémentaires et vous invite à découvrir le Cube, nouveau bâtiment entièrement dédié à l’art contemporain.

Légendes :
L’ancienne halle aux toiles, Musée Clarke de Feltre, 1898
Façade du Musée des beaux-arts de Nantes, vers 1900
Musée des beaux-arts de Nantes, Patio vers 1900
Façade du Musée d’arts de Nantes, 2017

< Le Musée d'arts de Nantes
Haut de page