MUSÉE D'ART DE NANTES

accueil

Isadora Duncan dansant par Jules Grandjouan

En 1903, Isadora Duncan (1877 – 1927) danse sur des pièces de Chopin au Théâtre Sarah-Bernhardt de Paris. Dans l’assistance, Jules Grandjouan (1875 – 1968) est séduit par la liberté de la danseuse : vêtue d’une tunique grecque, elle se meut pieds nus devant un rideau de scène bleu pour seul décor. Une amitié profonde se noue entre les deux artistes.

Installé à Paris depuis 1900 (année du premier séjour parisien d’Isadora Duncan), Jules Grandjouan est un caricaturiste engagé pour la cause de la population ouvrière. Une autre facette de son talent s’exprime dans ses dessins inspirés par Isadora Duncan, qu’il cherche à faire connaître au plus grand nombre en les diffusant dans la presse ou en portfolio et en organisant des expositions.

Le Musée d’arts de Nantes conserve près de 50 dessins réalisés après le décès tragique d’Isadora Duncan :

« Il m’est égal que mon nom ne figure pas, écrit Jules Grandjouan en formulant leur don aux collections du musée, pourvu que le sien y soit. »

 

Légendes et crédits ( de gauche à droite) :

Jules Grandjouan, Isadora Duncan. Joie de vivre, 1937 © ADAGP, Paris 2018
Jules Grandjouan, Isadora Duncan. Aujourd’hui, 1937 © ADAGP, Paris 2018
Jules Grandjouan, Isadora Duncan. Début de la Bacchanale, 1937 © ADAGP, Paris 2018

Salle 25, Palais

Du 17 janvier au 29 avril 2019

< Expositions
Haut de page