MUSÉE D'ART DE NANTES

accueil

...responsable du service des collections et de la production des expositions du Musée d’arts de Nantes

Véritable cheffe d’orchestre de ce chantier de réaccrochage, Céline Rincé-Vaslin, responsable du service des collections et de la production des expositions du musée, coordonne les différentes équipes techniques à pied d’œuvre avec le soucis permanent d’impacter au minimum le parcours des visiteurs. Elle nous en dit plus sur ce numéro d’équilibriste au planning serré !

 

« Ce chantier mobilise pleinement notre équipe mais aussi des prestataires : restaurateurs, doreurs, menuisiers, peintres, transporteurs, installateurs… »

Quel est votre rôle au musée et plus particulièrement dans le cadre de ce réaccrochage ?

En tant que responsable du service des collections et de la production des expositions, j’organise et participe aux activités liées à la vie de nos collections : gestion opérationnelle et documentaire, prêts, restaurations, accrochage du parcours permanent, stockage, conservation… Je coordonne la production technique et la régie des expositions.
Dans le cadre du réaccrochage des salles du 19e, j’ai travaillé en étroite collaboration avec Jean-Rémi Touzet, conservateur des collections du 19e siècle, mais aussi des scénographes et des graphistes pour la conception du parcours et sa mise en œuvre.

Quelles sont les différentes étapes du réaccrochage ?

Pour chaque salle, nous commençons par le décrochage des œuvres et leur mise en sécurité. Après la remise en peinture de la salle, nous plaçons les œuvres choisies selon le plan établi. Le conservateur décide alors si cela lui convient ou s’il faut apporter des modifications. Quand l’accrochage final est défini, l’équipe technique procède à l’installation des tableaux ou sculptures, puis des porte-cartels. Pour compléter le tout, des textes de salle et des dispositifs famille seront ensuite intégrés.

Comment faites-vous pour vous adapter aux aléas d’un tel chantier ?

Ce chantier mobilise pleinement notre équipe mais aussi des prestataires : restaurateurs, doreurs, menuisiers, peintres, transporteurs, installateurs… Il faut donc planifier les interventions de chacun, s’assurer que les œuvres restaurées ou nouvellement déposées seront présentes dans les délais souhaités. Il peut aussi y avoir des imprévus générant des modifications du planning prévisionnel idéal, mais nous nous adaptons et travaillons avec nos collègues des services accueil et des publics pour que cette période de travaux impacte le moins possible nos visiteurs.

< Archives des actualités
Haut de page