MUSÉE D'ART DE NANTES

accueil

Duane HANSON

(1925, Alexandria – 1996, Boca Raton)

Flea Market Lady

1990,
Échelle humaine, Résine polychromée à l'huile, fibre de verre, technique mixte et accessoires.

© Adagp, Paris - Photographie : ©Musée d’arts de Nantes

 

Représentant majeur de l'hyperréalisme américain, Duane Hanson a d'abord enseigné les arts plastiques aux États-Unis et en Allemagne avant de se consacrer entièrement à la sculpture. A partir de 1967, préoccupé par les travers de la société de consommation, il crée des figures grandeur nature qui représentent des personnages caractéristiques de la classe moyenne et populaire américaine sous ses aspects les plus outranciers : joueurs de football, femmes au foyer, touristes, businessmen, sans-abris, secrétaires, etc.

Ces personnages sont moulées sur des modelés vivants, souvent issus de l'entourage de l'artiste. Un négatif est d'abord réalisé en plâtre puis un positif en fibre de verre et résine de polyester peint à l'huile, technique qu'il découvre dès 1959 grâce à l'artiste allemand Georg Grygo. Ce mode opératoire lui permet de reproduire, souvent de manière peu flatteuse, les moindres détails et toutes les subtilités du corps humain. Ces hommes et ces femmes aux existences ordinaires représentent chacun une facette plus ou moins visible de la condition humaine. Duane Hanson exprime ainsi dans ses œuvres la dignité qu'il reconnaît à chaque être humain. Sa production glisse progressivement de la critique sociale radicale vers la représentation réaliste de la société américaine, comme en témoigne Flea Market Lady. Assise sur un siège pliant, cette dame du marché aux puces, vêtue d'un tee-shirt bleu et d'un chapeau rose, est absorbée dans la lecture d'un magazine en attendant les clients. Elle est entourée de livres, de revues et de peintures amateurs au charme désuet : paysages, collage abstrait, scène de genre. Présentée dans le contexte du musée, dont certaines œuvres sont peut-être passées par une brocante avant de rejoindre les cimaises, la scène prend une dimension particulière. Reflet à la fois caustique et critique de l’activité du monde de l’art, cette installation permet de questionner l’histoire du goût et le statut même de l’œuvre d’art.

< Arte contemporáneo
Haut de page